Régulièrement, nous recevons des appels de clients qui désirent faire abattre un arbre. Le simple fait de vouloir avoir plus de soleil dans la cour arrière ou parce que celui-ci n'est pas esthétiquement beau ne sont pas des raisons valables pour abattre un arbre, dans la majorité des villes. À ce sujet, nous vous donnerons les principales raisons que vous devez avoir, avant d'aller à la ville pour faire la demande d'un permis.

Des raisons valables, pour un abattage

Voici un bref aperçu, des raisons qu'une ville pourra autoriser pour la coupe entière d'un arbre. Il peut y en avoir d'autres, mais ce sont les plus importantes, à retenir.

  • Un arbre malade
    Prenons l'exemple d'un arbre malade atteint d'une maladie ou un insect, en général, si l'arbre ne peut être traité, la ville donnera l'autorisation de le faire couper. Comme dit, l'arbre doit être incurable. Prenons à titre d'exemple le frêne, qui est présentement lourdement vulnérable par l'agrile, sera une raison valable d'être coupé, si celui-ci est incurable par son traitement préventif (traitement par le TreeAzine). Dans le cas du frêne, l'arbre doit être atteint ou endommagé à plus de 30% pour que le traitement préventif n'est plus d'effet. Un autre exemple, le cerisier de schubert ou communément connu sous le nom de prunus pourra être abattu, si celui-ci est lourdement attaqué par la maladie connue par le nom de nodule. Le nodule est une sorte de champignons noirs qui poussent en grande partie sur les embouts de branches et il finit à atteindre l'arbre au complet. Cependant, avant de procéder à la coupe de l'arbre, le prunus, il est possible d'effectuer un petit élagage, en coupant les branches atteints (note : n'oubliez pas de désinfecter les instruments avec de l'alcool à friction avant de couper, afin d'éviter d'infecter les autres branches et les autres prunus de la maladie). Dans le cas où le prunus est lourdement atteint, un permis pourra être demandé à la ville et dans la majeure partie des cas, celui-ci est autorisé.
  • Un arbre mort
    Évidement, un arbre mort doit être coupé. Un arbre mort, fini par sécher et peut devenir dangereux à long terme, si celui-ci n'est pas coupé. Nous avons déjà pu voir des arbres morts, depuis tellement longtemps que la base était rendue pourri, ce qui rendait la grimpe impossible. Attendre que celui-ci tombe de lui-même, peut être considéré comme de la négligence. Rendu à ce stade, si c'est considéré comme de la négligence, bonne chance avec les assurances, dans le cas de dommage matériel. Lorsque vous avez un arbre mort, la ville n'hésitera pas à vous donner un permis d'abattage. Petite note, n'attendez pas que l'arbre devienne dangereux.
 Tilleul dangereux : la base de l'arbre était lourdement endommagé et pourri à l'intérieur

Tilleul dangereux : la base de l'arbre était lourdement endommagé et pourri à l'intérieur

  • Un arbre dangereux pour la santé d'un individu ou d'un citoyen
    Qu'est ce qu'on entend par dangereux ? Un peuplier qui à 20 mètres (65-70 pieds) n'est pas dangereux. Bien entendu, le peuplier, comme tout arbre, aura besoin d'entretien, mais il n'est pas nécessairement dangereux parce qu'il est très grand et très massif, bien au contraire. À moins que celui-ci est de grosses branches mortes, dans ce cas, un petit élagage (ou un gros élagage, selon sa proportion) sera peut-être nécessaire. On entend par arbre dangereux, pour donner un exemple, un arbre qui a le cœur pourri à plus de 50%, voir même 60%. Nous avons déjà vu un joli tilleul d'environ 18 mètres, joli dans le sens que son panache était bien rempli de feuille et semblait en très bonne santé à première vu, cependant tellement endommagé à la base de son tronc, qu'il était rendu très urgent de procéder à la coupe de celui-ci. Tout ce qui restait de sain, c'était une demi-lune d'environ 15 cm à l'intérieur de la base. Voilà une raison valable de faire l'abattage d'un arbre. Autre exemple d'arbre, qui sera considéré dangereux, si celui-ci commence à ouvrir en deux sections. Cependant, il faut noter qu'il est possible que la ville vous exige de le faire haubaner, dans la mesure du possible (attacher avec une autre partie solide), si l'intérieur de la fissure n'est pas endommagé. Un hauban permettra à l'arbre de résister et d'éviter de déchirer. Il ne faut pas craindre cette technique arboricole, un hauban ses solides, assez pour soutenir ce qui est nécessaire. Certains haubans peuvent soutenir des tonnes en terme de poids.

Objectifs des villes

L'objectif des villes est de préserver le plus possible les arbres en santé et de faire grandir notre forêt urbaine. Des raisons, comme le manque de soleil dans une cour, sont peut-être louable en soi, pour un amateur de soleil, mais d'autres alternatives peuvent être utilisées, avant de penser à procéder à l'abattage d'un arbre en santé. Nous proposerons, d'abord et avant tout, à faire faire un élagage de l'arbre, à titre d'exemple au 3 à 5 ans, selon la maturité de cet arbre. Un dégagement partiel, un puits de lumière ou remonter la couronne de cet arbre sont également des alternatives qui peuvent être intéressantes. Évitez autant que possible les coupes drastiques ou l'étêtage tel que mentionné dans un article précédant de notre blogue. L'étêtage ne réglera pas le problème de soleil, au contraire, il va en créer de nouveau et inutile (voir notre article sur l'étêtage).

En conclusion

Pour conclure, obtenir un permis de la ville n'est pas une chose compliquée, lorsque ce sont des raisons valables, tel que mentionné. Une ville ne peut pas refuser un permis d'abattage, si celui-ci est mort ou dangereux pour quelqu'un. Elle ne prendra pas le risque qu'un citoyen soit blessé ou qu'une maison soit endommagée. Pour plus d'informations, sur les questions d'abattage d'un arbre, vous pouvez toujours communiquer avec nous. Nous pourrons vous aider dans le processus pour une future demande de permis.

Comment